Accueil > Du côté de Questembert > Les élus > Mobiliser les élus et les habitants pour le PCAET (Plan Climat Air Energie (...)

Mobiliser les élus et les habitants pour le PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial)

La tribune de nos élus dans le bulletin municipal de mai 2018

    Partager : sur Facebook, sur Twitter, sur Google+.

Questembert Communauté vient de lancer son Plan Climat Air Energie. Une obligation qui découle des lois Grenelle et de la loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte (TECV) du 17 août 2015.

Un PCAET, pour qui, pouquoi ?

C’est un projet territorial de développement durable qui vise la lutte contre le changement climatique. Mais en quoi cela nous concerne-t-il ? Et que peut-on y faire ? Oui nous sommes concernés, car même en limitant la hausse moyenne des températures à 2°, nous aurons plus de canicules, plus de sécheresses, plus de tempêtes... Oui nous pouvons agir, car nous pouvons réduire notre part dans les émissions de gaz à effet de serre (GES), par exemple en maîtrisant nos dépenses énergétiques dans le transport et l’habitat principalement, en développant les énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque, biomasse, c’est-à-dire bois, méthanisation, etc.). Le PCAET doit en effet intégrer toutes les activités et mobiliser tous les acteurs du territoire, publics et privés : les élus, les citoyens, les entreprises, les associations.

Un grand chantier

Un PCAET a deux objectifs principaux : limiter l’impact du territoire sur le climat en réduisant les émissions de GES et rendre notre territoire plus robuste, plus résistant au changement climatique. Cela suppose à la fois d’évaluer les consommations et de mesurer nos capacités de correction et de progression : un très gros travail de spécialistes. C’est pourquoi Questembert Communauté a confié l’élaboration du PCAET à un cabinet d’études environnementales.

Mobilisation générale

Mais combien de belles études n’ont rien produit de plus qu’un beau rapport oublié sur les étagères ? Si l’on veut – et l’on doit – éviter cet écueil, il faut que les élus d’abord mais aussi tous les habitants prennent pleinement conscience des enjeux, qu’ils s’impliquent dans la réflexion et surtout qu’ils s’engagent dans les actions qui seront décidées. Il y va de l’avenir de la planète. Oui, c’est loin, il y va aussi de la vie de notre territoire, il y va aussi de notre bien-être à tous.

Publié le samedi 12 mai 2018, par Rédacteur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document