Accueil > Du côté de Questembert > Les élus > LE PLUI : un projet de territoire pour les 10 ans à venir

LE PLUI : un projet de territoire pour les 10 ans à venir

La tribune de nos élus dans le bulletin municipal de mai

    Partager : sur Facebook, sur Twitter, sur Google+.

Oui les lois Grenelle, ALUR, NOTRe ont quelque peu bouleversé les habitudes en généralisant le PLUI qui remplace les PLU communaux ; ces lois nous invitent à regarder notre cadre de vie avec un peu plus de hauteur et le changement d’échelle doit conduire à une réflexion partagée sur le projet de notre territoire et la traduction spatiale de l’aménagement à l’échelle de la communauté.

L’élaboration du document doit répondre aux contraintes réglementaires comme le phasage dans la procédure et les documents graphiques (plans de zonage délimitant les zones constructibles, inconstructibles agricoles et naturelles) mais ils doivent découler du projet de la collectivité exprimé dans le PADD, validé récemment, qui affiche l’ambition politique du projet.

Les plans de zonage sont la traduction graphique déterminant la vocation des différents secteurs et permettant la vérification du caractère constructible ou pas d’un terrain ; néanmoins, les autorisations de construire sont délivrées au regard du règlement écrit qui précisera les contraintes de construction. Mais un projet de territoire doit être réfléchi en fonction du paysage urbain qualitatif que l’on veut créer sur notre territoire pour les années à venir. Fixer des règles d’implantation ou de hauteur ne suffisent pas à l’aboutissement d’un projet territorial de qualité. Des outils existent et notamment les OAP, les Orientations d’Aménagement et de Programmation, que l’on pourrait qualifier de schémas d’aménagement à l’échelle d’un secteur ou d’un quartier, et qui permettront d’optimiser l’espace et de réfléchir globalement et non par propriété par propriété.

N’oublions pas que le PLU ne gère pas uniquement les zones d’habitat en attribuant des terrains constructibles... à des propriétaires. Le PLU est aussi un outil d’aménagement pour le commerce, les activités en intégrant la problématique des déplacements, la prise en compte de l’environnement, la protection des espaces agricoles, la préservation des espaces naturels qui font aussi la richesse de notre territoire.

Donc ce ne sont pas seulement les propriétaires, mais tous les habitants qui doivent être acteurs de ce projet dans un intérêt collectif et apporter leurs contribution à la réflexion ; n’oublions pas que les décisions qui seront prises devront permettre de répondre aux besoins des habitants tout en préservant la qualité de vie des générations futures.

Publié le mardi 16 mai 2017, par Rédacteur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document