Accueil > Du côté de Questembert > Loisirs et Culture > Iris Cinéma : une association vivante

Iris Cinéma : une association vivante

    Partager : sur Facebook, sur Twitter, sur Google+.

Vendredi 11 décembre, se tenait l’assemblée générale de l’association Iris Cinéma. Une cinquantaine d’adhérents étaient présents pour la présentation des rapports d’activités et finances.

Voir en ligne : Le site de l’Iris Cinéma

Plus de 46 000 entrées dans l’année

Avec un peu plus de 46 000 entrées, l’exercice 2014-2015 se situe dans la moyenne des précédents. L’année passée n’a pas vu de blockbuster comme les Ch’tis, dont le succès avait largement contribué au score exceptionnel de 2011-2012 : près de 51 000 entrées. La répartition entre les entrées « grand public » (25 500) et les entrées « art et essai » (20 500) reste à peu près stable. Avec un total des ventes qui s’élève à 182 K€, et donc un prix moyen du billet à moins de 3,60€ ! Voyez ici la grille de tarifs Le plein tarif est à 6,50 €, à comparer avec ce qui se pratique à Vannes par exemple (9,20 € avec un supplément de 2 € pour les séances en 3D.)

Finances : toujours la corde raide !

Le total des recettes liées à l’exploitation, en y ajoutant les recettes de poche à la confiserie (3 200 €), ne suffisent pas à couvrir les dépenses totales du cinéma Iris. La présidente a montré de façon très simple comment se répartissent ce qu’elle appelle les dépenses d’accès au film : sur les 6,50€ du billet à tarif normal, 4,45 € vont à ces dépenses. Le cinéma ne pourrait donc couvrir toutes ses charges (dont la paie des salariés, 2 à temps complet, et 2 à temps très partiel). Le cinéma bénéficie de subventions des collectivités : à peu près 30 000 euros du département, de la commune, de Questembert-Communauté. Précisons que le département accorde une subvention comparable aux autres cinémas associatifs et que la subvention de la Communauté vient couvrir les frais de transports des écoliers du territoire. A la subvention communale (3500 €), il faudrait ajouter dans les ressources la mise à disposition gracieuse du bâtiment qui est propriété de la commune depuis 1992. Le gros des aides financières vient des institutions cinématographiques dont le Centre National du Cinéma (CNC) qui soutient l’activité « art et essai » et apporte une aide pour le maintien des petites salles.

En fait, on pourrait parler d’un « chiffre d’affaires » d’un peu plus de 260 000 euros, qui dégage un « résultat » de 6 000 euros. Evidemment, si le cinéma Iris était une entreprise vouée à générer du profit, elle serait bien fragile.

Les bénévoles, principale richesse de l’IRIS cinéma

Ce qui permet à l’IRIS Cinéma de prospérer, de faire ces 46 000 entrées, c’est l’investissement de plus de 100 bénévoles, qui tiennent les caisses, accueillent les spectateurs, distribuent les lunettes 3D, animent les séances. Sans oublier les projectionnistes, les membres de la commission de programmation. Non, le cinéma ne serait pas ce qu’il est sans le travail dans l’ombre des bénévoles.

Comme dans toutes les associations, on vient là pour partager une passion, y trouver du plaisir. Mais ce faisant, on produit de la richesse collective, du lien social, du bonheur pour tous.

Une belle programmation

La diversité des bénévoles permet de préparer une programmation de grande qualité qui regroupe des films grand public, souvent en sorties nationales et présentés en 3D, et des productions moins populaires. Même les films grand public sont présentés, au moins pour une partie des séances, en VOSTF. La qualité de la programmation est reconnue par trois labels Art et Essai de l’AFCAE (l’Association Française des Cinémas d’Art et Essai) : « jeune public », « patrimoine et répertoire », et « recherche et découverte ». Il est essentiel pour la vie du cinéma de garder ces trois labels qui lui permettent d’obtenir des aides spécifiques à hauteur de 23 500 €.

Des animations variées

Le succès du cinéma tient aussi à ses multiples animations, comme ciné- goûter, ciné-club, ciné-café... Une fois par mois, trois séances d’après-midi sont dédiées au ciné-seniors qui propose une programmation spécifique pour les clubs ou les individuels, mais aussi pour les résidents des maisons de retraite (EHPAD). Sur l’année passée, plus de 4000 personnes ont pu voir une quinzaine de films au cours des 38 séances proposées, au tarif très modique de 4 € !

En direction des jeunes scolarisés, l’Iris s’inscrit dans les programmes Collège et Lycée au cinéma et répond aux demandes des professeurs pour des séances spéciales. Mais la principale originalité réside dans l’offre cinécole : une programmation choisie, à 2,50 € le ticket, présentée aux enseignants avec des fiches pédagogiques ; avec un plus remarquable : les bénévoles se chargent de l’organisation des transports par car. Pour les écoliers de Questembert-Communauté, le transport est financé par une subvention. Pour les écoles hors du territoire, le cinéma leur adresse une facture qui inclut le prix des billets et leur part de transport. Pour l’année scolaire écoulée, cela a représenté 90 films et environs 8000 écoliers. En plus de cela, il faut noter les séances de ciné-goûter, aux petites vacances, quatre fois par an, avec un goûter offert par Carrefour Market, et bien sûr le festival jeune public, Cinéfilous, organisé aux vacances d’automne par un groupe de 14 cinémas associatifs autour du ciné Manivel de Redon.

Sur l’éducation à l’image, plus d’infos ici

Merci à la présidente

L’assemblée générale a procédé aux élections pour renouveler le conseil d’administration qui devra ensuite élire un bureau, et un président ou une présidente. En effet, D. Pigny qui assure la présidence depuis 2008 a annoncé qu’elle quittait ses fonctions. Elle a été remerciée pour le travail accompli. Sur le plan matériel, elle a fait aboutir le dossier « projection numérique » ! Sur le plan humain, elle a eu à gérer les tensions qui ont pu naître à l’intérieur du groupe, et aussi les questions de personnel. Ses collègues du CA lui ont offert un beau bouquet de fleurs. D. Pigny a promis de rester bénévole et de reprendre le premier rôle qu’elle avait occupé à ses débuts dans l’association : le service de la caisse.

On aurait imaginé que le représentant de la ville de Questembert, membre de droit du CA, lui fasse un petit mot de remerciement. Il ne l’a pas fait. Au nom de tous les amateurs, nous pouvons lui dire « merci Dominique ! »

PDF - 1.7 Mo
Le programme du 16 au 29 décembre

Publié le mardi 22 décembre 2015, par Paul Paboeuf.




Post-scriptum

<b<IRIS CINEMA - 2, bis bd St-Pierre - 56230 Questembert - Tél. 02 97 26 60 90 - infos@iris-cinema-questembert.com</b<

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document