Accueil > Du côté de Questembert > Un journaliste fait sa fête à la tomate

Un journaliste fait sa fête à la tomate

Est-ce un avant-goût ? Ou déjà un arrière-goût ? Dans un livre paru récemment, le journaliste jette un éclairage bien vif sur le marché mondial de la tomate : dans son livre « L’Empire de l’or rouge, enquête sur la tomate d’industrie », il décrit un « cycle de production mafieux ».


6MEDIA mod toutanim tomate linhlan sound design WEB

La tomate (il pomodoro, le fruit/la pomme d’or !) risque de prendre un goût amer... et pas que pour les italiens.


Voir en ligne : Dès 2006, Le Monde décrit les esclaves de la tomate en Italie.

Publié le mercredi 2 août 2017.

Messages

  • Pascal Heude, 1er adjoint au maire, en charge de la culture, fossoyeur des Festives Halles, est le nouveau Jean-François Copé de Questembert

    Certains se souviennent des prestations musicales de Jean-François Copé, ancien minsitre, député et maire de Meaux.

    Par exemple :

    Dans un article paru dans Ouest France, nous apprenons que Pascal Heude, à la ville 1er adjoint au maire de Questemebert, en charge de la culture, est « passionné de musique depuis de nombreuses années, (et) a profité de l’initiative du restaurant Histoire de Crêpes pour présenter, vendredi soir, une soirée chansons françaises. »

    « J’ai fait partie de plusieurs groupes dans ma jeunesse », confie-t-il. Ce concert, donné dans le cadre de l’ouverture d’une scène ouverte, était une façon pour Pascal Heude, adjoint à la culture, de participer différemment à l’animation de la ville. »

    C’est à lire ici

    D’abord, on peut s’étonner que Ouest Fraance consacre un article à cet événement mineur, voir anecdotique. N’y a-t-il pas d’autres information municipales plus importantes ?

    Certes nous sommes en période estivale, et l’axe rédactionnel de Ouest France est traditionnellement orienté vers les animations proposées sur le territoire.

    Mais dans ce cas, il y a-t-il si peu d’animations à Questembert pour qu’un article soit consacré à une scène ouverte dans une crêperie ?

    Qu’en est-il des animations proposées par la municpalité ?

    Qu’en est-il des animations proposées par l’Office de Tourisme ?

    Qu’en est-il des actions du nouveau comité des fêtes ?

    D’autre part, les propos de Pascal Heude (« une façon de participer differement à l’animation de la ville »), à qui on ne peut certes pas reprocher de pratiquer la musique, peuvent interpeller, notamment dans le contexte de suppression du sidem, des festives halles, de l’édition annuelle du salon du livre jeunesse...Cela fait beaucoup pour un bilan municipal ! Autant de suppressions aux motivations parfois obscures et si peu de nouveautés que Pascal Heude se sente concerné pour mouiller la chemise, pardon donner de la voix dans un commerce de la ville (dont on ne peut que saluer l’initiative) ?

    PS : est-il nécessaire de rappeler que Pascal Heude, 1er adjoint au maire en charge de la culture, est un fervent artisan de l’enterrement des festives Halles, festival des arts de rue qui devait fêter ses 20 ans cette année, remplacées on ne sait pourquoi, par une hypothétique Fête de la Tomate.

    En espérant que cette initiative ne dégénère pas ainsi :

    Répondre à ce message

  • Bien vu Guenaël !

    Cette municipalité ne voit dans la culture que la « reproduction », la reprise de ce qui se faisait, en affublant cette paresse intellectuelle du nom de tradition. Non la culture bretonne (ou gallèse) ce n’est pas du folklore figé, c’est au contraire la richesse des apports divers. Un exemple, d’où croyez-vous que vient la « polka piquée » , danse « traditionnelle » de chez nous ?

    Le mot polka vient du tchèque půlka (moitié ou demi)[réf. nécessaire], décrivant le pas chassé (demi-pas) servant de base à la danse[réf. nécessaire]. Dérivée de plusieurs danses[réf. nécessaire] (nimra, bourrée, écossaise, scottish...), après Prague en 1835[réf. nécessaire], puis Vienne en 1839[réf. nécessaire], c’est à partir de Paris en 1840 qu’elle se répand dans l’Europe entière, donnant lieu à une véritable « polkamania ».

    Quant à la reprise des « chansons françaises » par M. Heude, c’est sympathique, mais ça justifie vos questions, Guénaël.

    N’attendez pas de réponse, cependant...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document